Test de No Man’s Sky

Par le
Image de No Man's Sky
Date de sortie
Développeur
Hello Games
Éditeur
Hello Games

Après une forte attente depuis l’E3 de 2014, le titre d’Hello Games (aidé financièrement par Sony) est enfin disponible. Celui-ci nous promettait un jeu d’exploration infini, qu’en est-il réellement ?

Indiana Jones à la recherche d’un but

Image de No Man's Sky
Vers l’infini et au delà !

Dans No Man’s Sky, on va devoir visiter des planètes générées de façon procédurales (264 planètes dans la galaxie au total) leur donnant un écosystème propre à chacune d’elle. C’est ainsi qu’à l’aide de votre multi-outil (arme vous permettant de vous défendre et d’extraire des ressources) et de votre vaisseau vous allez devoir voyager de système en système en direction du centre de l’univers afin de rencontrer Atlas.

Farmer chinois

Image de No Man's Sky
Je suis à la recherche du multi-outil qui fait le café !

Afin de développer de nouvelles technologies et survivre vous allez devoir énormément amasser de ressources. Qui d’ailleurs au début, vous seront difficiles d’accès à cause du peu de place disponible dans votre inventaire que vous allez rapidement chercher à augmenter. Soit en trouvant des capsules de sauvetage pour augmenter la capacité de votre Exocombinaison (13 emplacements à la base qu’on peut augmenter à 48), soit en achetant de nouveaux vaisseaux afin d’en trouver un à 48 emplacements. Vous pourrez gagner ou acheter de nouveaux multi-outils pour en avoir un avec plus d’emplacements pour mieux l’équiper avec de nombreuses technologies pour augmenter sa puissance de feu et d’extraction.

Bien-sûr accumuler des ressources n’est pas la seule solution, vous pouvez aussi marchander avec les extraterrestres et matrice d’approvisionnement du Marché galactique que vous rencontrerez sur votre parcours. Vous permettant d’acheter des ressources que vous ne trouvez pas nécessairement sur une planète ou des choses dont vous n’avez pas encore les plans pour les crafter.

Dogfights… or not !

Image de No Man's Sky
So say we all !

Bon alors un côté que j’attendais énormément du titre c’était les batailles en vaisseaux spatiaux… Et que dire mise à part que je vais rester à Elite Dangerous pour ce côté-là, car la maniabilité du vaisseau dans No Man’s Sky repose sur un minimum syndical et ne permet pas de prendre énormément de plaisir dans les combats contre les pirates de l’espace ou les sentinelles (la Police Galactique)… Et c’est très fâcheux

Spore GO

Image de No Man's Sky
Un Pokémon refusé au casting de Moon et Sun…

Chaque planète comportera une météo spécifique, des sentinelles (plus ou moins violentes suivant la quantité d’extraction et vos actions sur la planète), ainsi qu’une faune et flore plus ou moins abondantes.

Les planètes regorgent d’abris, observatoires, monolithes ou encore des ruines ou vous pourrez faire de nombreuses actions où très souvent vous apprendrez des mots de la langue courante du système.
Les animaux sont aussi générés de façon aléatoire, nous offrant un côté Spore (jeu d’EA sorti en 2008) fort amusant comme vous pouvez le constater sur certaines captures d’écran. Pour découvrir à 100% une planète il vous faut scanner toute la faune de celle-ci. Ainsi vous avez un Pokédex géant de l’univers disponible.

Le jeu n’est pas multijoueur, mais il permet de renommer les systèmes, planètes, points de sauvegarde, faune et flore comme on le désire lorsque nous les découvrons. Si vous rencontrez un Galen découvert par Darkham, c’est que je suis donc déjà passé par là 😉

Seul au monde

Image de No Man's Sky
Me faut un ballon…

L’ambiance est très bien implanté dans ce jeu, la musique (elle aussi procédurale) sert de musique d’ambiance et s’accorde bien à la planète que l’on visite. Graphiquement le jeu est très beau, on en voit de toutes les couleurs et c’est fort agréable de passer d’une planète vide et triste à quelque chose de très coloré et chaleureux.

Houston nous n’avons pas de problème

Image de No Man's Sky
Alors vous l’avez reconnu cette bestiole ?

Une chose qui dérange dans ce jeu de survie c’est sa facilité déconcertante… En effet, de survival il ne porte que le nom, pour mourir il faut vraiment ne pas faire attention sachant que votre combinaison se recharge via des ressources dont on ne manque jamais. Pour ce qui est des sondes qui vous attaquent que dire mise à part que l’IA est au rabais et qu’elle ne viennent que par vague de 2/3 sondes.

Il en est de même avec les dogfights où vous devez sauver des vaisseaux cargos d’une attaque pirate. Or j’ai au max été confronté à 30 vaisseaux ennemis qui viennent, eux aussi, par vague. Bon après pour plus de défi vous pouvez, en vous battant contre une vague de pirates décidés, tirer un coup sur le vaisseau cargo pour avoir ses défenses qui vous plombent. Ainsi que les sentinelles qui se joignent aux pirates pour vous détruire… Tout cela me rappelle la fois où j’ai tué une malheureuse chèvre sur mon chemin lors d’un combat avec un dragon dans Skyrim… Aucune considération pour l’acte que je suis en train d’accomplir…

Can you repeat ?

Image de No Man's Sky
Déjà petit, Galen montrait ses fesses à tous les passants…

Le jeu est impressionnant et l’on prend énormément de plaisir et de temps à découvrir les planètes mais une fois que nous avons un super équipement on se retrouve vite à zapper des parties d’une planète…

Le fait de pouvoir tout renommer à souhait est fort agréable bien qu’avec tant de choses à renommer on perd vite le réflexe de le faire. On se retrouve très souvent à faire la même chose sur les planètes, on vadrouille à la recherche de la faune avant de passer à la prochaine. Le jeu reste toutefois très agréable et plaisant, la possibilité d’infinité nous fait revenir sur le jeu découvrir une petite planète par-ci par-là.

En espérant que les chutes de FPS brutales soient vite fixées quand même car c’est quelques fois gênant. Un titre formidable à posséder mais du coup le prix de 60€ est trop élevé tout de même pour un jeu Early Access. Mais pour 20/25€ il vous occupera très longuement entre la sortie de deux jeux que vous attendez énormément et vous pourrez le ressortir plus tard étant donné sa durée de vie infinie et son scénario inexistant…