Jeu vidéo / Horizon Chase 2

Date de sortie
Développeur
Epic Games Brazil
Éditeur
Epic Games
Moteur
-
Modes de jeu
Type de jeu
Arcade
Thème du jeu
Course
Image de Horizon Chase 2

Test d’Horizon Chase 2

Horizon Chase 2 fait suite à Horizon Chase Turbo. C’est toujours développé par Aquiris Game Studio qui a été acheté par Epic Games depuis et qui s’est renommé Epic Games Brazil. Si vous ne connaissez pas la série, il s’agit d’un Outrun remis au goût du jour. On nous promet que « L’âge d’or des courses d’arcade est de retour à travers une expérience moderne ». Est-ce que ce petit jeu a su garder les points forts de son aîné ? Et parviendra-t-il à combler les fans et les amateurs de jeux de courses old-school ? Éléments d’explication et verdict ci-dessous.  

Horizon Chase 2

Comme son prédécesseur, il n’y a pas d’histoire. On nous propulse directement dans un enchaînement de courses endiablées. Il faudra terminer dans les premiers afin d’obtenir assez de points pour débloquer le stage suivant. Simple et efficace.

Les courses ne durent pas longtemps, il suffit de quelques petites minutes (entre une et trois minutes en général) pour les terminer. Le rythme est donc très soutenu, car on déboule rapidement dans de courtes parties avec des bolides qui font dans les 300 km/heures. Et les parties s’enchaînent les unes après les autres.

La campagne est découpée en chapitres. On roulera, par exemple, en Italie, puis au Japon et ainsi de suite. Dans chaque pays, il y a généralement neuf courses découpées en trois sections.

On effectue des courses classiques donc contre une vingtaine de concurrents. Dans celle-ci, on devra effectuer plusieurs tours de pistes. On retrouve également quelques courses de vitesse dans lesquelles nous sommes seul. Il faudra rouler sur des bandes accélérantes dispersées ici et là sur le tracé, et récolter des items qui permettent de geler le temps un court moment afin de réaliser le tour le plus rapide possible.

La durée de vie de jeu est très correcte, car il y a pas mal de tracés différents. On peut également débloquer de nouveaux niveaux de difficulté. Il y a tout un système de customisation (performance et décoration) afin d’améliorer et de pimper nos bolides. Ce qui rajoute plusieurs heures de jeu aux amateurs du genre.

Mais surtout, il y a maintenant un mode online. Celui-ci permet de jouer à tous les modes de jeux avec des amis (ou pas). Rajoutons un mode en écran splitté afin de jouer à deux sur le même écran.

Une direction artistique de qualité

Les décors des niveaux se renouvellent bien. On voyage agréablement à travers le monde. On a bien l’impression de se trouver au Japon ou au Mexique selon les niveaux. Car les éléments décoratifs sont détaillés et assez représentatif des lieux visités.

Nous n’avons pas trop le temps d’admirer si les textures sont fines ou pas car cela va très vite. Bon, à l’arrêt on s’aperçoit que cela bavouille un peu quand même, mais ce n’est pas grave car nous ne sommes pas là pour faire du tourisme mais pour mettre les gaz à fond.

Les couleurs sont chatoyantes et nos bolides soont assez bien modélisés (pour le genre hein, ce n’est pas Forza ^^).

Graphiquement, cinq ans après, c’est plus joli (heureusement) qu’Horizon Chase Turbo.

Les bruitages de nos moteurs manquent un peu de pêche, je trouve. Ce n’est pas mollasson, mais j’aurais aimé ressentir plus de puissance et de nervosité. Cela ne colle pas tout à fait au défilement impressionnant de l’écran.

Les musiques sont de Barry Leitch qui avait composé celle du premier opus. Personnellement, je les ai vite désactivées. Je ne suis pas fan. Mais si vous avez aimé le rendu du premier opus vous devriez plus les apprécier que moi.

Le titre est bien optimisé. C’est un jeu qui vient des portables donc pas besoin d’une bête de courses pour le faire tourner correctement. Par contre, j’ai rencontré quelques crashs (retour windows) violents et gênants.

Need 4 Speed pour cet Outrun 2023

La prise en main est très simple. Un bouton pour accélérer, un pour freiner ainsi que deux autres pour tourner à gauche ou à droite. Difficile de faire plus abordable. La courbe d’apprentissage est donc très rapide.

La courte de progression est un peu plus longue, car il faudra bien comprendre les mécanismes de jeu, avoir une bonne connaissance du tracé et de bons réflexes dans les difficultés les plus élevées (ou en ligne contre de bons joueurs).

Avec la difficulté de base, j’ai remporté toutes les courses (à quelques rares exceptions près) facilement. Mais par la suite, cela se complique un peu plus.

Ce qui saute aux yeux, c’est l’excellent rendu de la vitesse. Cela va vite, très vite et ensuite, on augmente les caractéristiques de notre véhicule et cela va encore plus vite. On peut également déclencher quelques boosts afin de ? Ben, aller encore plus vite, le temps de brûler notre nitro.

Les sensations sont donc au rendez-vous. Et si vous aimez les jeux de courses old-school le jeu devrait vous plaire. C’est plus ou moins comme le premier opus en fait.

Si l’on va trop vite, et que l’on sort du circuit (on est quand même très dirigé, l’écran tournera le véhicule pour nous sauf si on est à fond). Et si l’on percute un adversaire sur le côté ou par l’avant cela nous stoppera ou nous ralentira un petit temps. Et il faudra cravacher pour rattraper notre retard. Par contre, si on est percuté par l’arrière, cela nous fera un peu accélérer.

On notera également l’apparition sur de rares circuits de conditions météorologiques changeantes. Comme une tempête de sable ou de pluie qui obstrueront un peu la visibilité durant la course.

C’est très simple dans le fonctionnement et cela reste très accessible. Mais pour décrocher les meilleurs temps mondiaux, il faudra très bien maîtriser la chose et avoir bien développé nos véhicules.

Si vous avez apprécié Horizon Chase Turbo et/ou les jeux de courses old-school, vous devriez aimer Horizon Chase 2.  

Cette suite ne réinvente pas la roue, mais propose diverses choses qui en font un jeu plus abouti. On pense à la personnalisation de nos bolides (performances et esthétisme) poussée. Mais surtout au mode online qui constitue un réel plus.

Pour le ratio prix/contenu, on peut facilement vous conseiller ce petit jeu très sympathique.

Pourquoi l’acheter ?
  • Prise en main rapide
  • Bonnes sensations de vitesse
  • Personnalisation (performance/esthétisme) de nos bolides
  • Écran splitté
  • Mode Online
Pourquoi l’oublier ?
  • Le rendu sonore des moteurs manque de pêche
  • Je ne suis pas fan des musiques