Jeu vidéo / Gord

Date de sortie
Développeur
Covenant.dev
Éditeur
Team 17
Moteur
-
Mode de jeu
Type de jeu
Stratégie Temps Réel
Thème du jeu
Fantaisie
Image de Gord

Test de Gord

L’éditeur Team17 très connu en partie pour sa saga de jeux Worms, petit effet nostalgique rien que d’en taper le nom, a sorti cet été Gord un jeu développé par les Polonais Covenant.dev. Un studio assez récent composé principalement d’anciens ayant travaillé sur des titres tels que The Witcher 3 ou encore Frostpunk. Et avec Gord, le studio, tente d’innover en mixant les jeux de simulation, de constructions de villes et de RTS… Le tout dans un univers très sombre et fantastique. Cela fonctionne-t-il comme on l’espérait ? Éléments d’explications et avis ci-dessous.

Image de Gord
Il va faire tout noir !

Un bon point pour le lore

S’il y a bien quelque chose de maitrisé, c’est la campagne, celle-ci est bien écrite. À peine le jeu lancé, on se retrouve embarqué dedans !

Tandis qu’avec le mode scénario, les cartes sont générées de façon procédurale, le scénario voit sa carte prédéfinie… C’est triste et retire une potentielle rejouabilité du mode campagne.

Dans celui-ci, vous allez suivre la Tribu de l’Aube, qui, pour assurer sa survie, s’est jointe aux armées calanthiennes. Vous allez devoir aider votre clan à survivre alors qu’il vous est demandé de partir à la découverte et conquêtes des Terres Interdites ! Et on peut dire que cette région rend honneur à son appellation !

Image de Gord
Il est né le divin enfant !

Privé de sortie pour la raison suivante : j’en ai envie

Les personnages que nous contrôlons tout du long de nos parties ont des statistiques qui leur sont propres. Par contre, les enfants qui verront le jour devront être formés ! Point bonus du fait que les liens de parentés ont un impact, un nouveau dans la tribu n’est pas juste un personnage lambda, non, il vient avec sa propre identité. Ils vous serviront à construire de nouveaux bâtiments et à participer à la vie de votre clan en ramassant du bois ou en devant guerriers…

C’est à vous de choisir comment vous organiser pour réussir à atteindre les objectifs. Par contre, ne pensez pas trouver autant de bâtiments que dans Northguard par exemple, car ce n’est clairement pas le cas ici. D’ailleurs la gestion de l’or est assez chaotique, en effet quelques soldats et vous pourrez vite déposer le bilan…

L’interface est aussi confuse, lors de la sélection d’un personnage, on a sa fiche qui s’affiche et qui désaffecte la minimap… Du coup, on n’arrête pas de cliquer pour rien de partout…

Dans les choses avec lesquelles Gord se démarque des autres jeux du genre, c’est qu’au-delà de la construction de bâtiments, le moral est essentiel à votre tribu pour éviter la désertion. Ou encore l’affliction mentale, mais la foi l’est tout autant pour permettre à votre sorcière de défendre votre Gord.

Le fait d’avoir des personnages à gérer différemment peu au début dérouter. Mais c’est un choix intéressant. Le jeu est assez punitif, il n’est pas rare d’avoir un groupe de plus de douze personnes et en un clin d’œil, tout s’effondre. Maintenir le mental de ses Hommes ne sera pas une mince affaire, en espérant que cela n’impacte pas votre propre moral.

Image de Gord
Votre petite tribu qui va s’agrandir et se fortifier avec le temps.

Second bon point, l’ambiance

S’il y a bien quelque chose, qui, dès le trailer d’annonce du jeu, m’avait marqué, c’est bien l’ambiance ! Un gros travail a été donné à ce niveau, toute personne ayant contribué au jeu y a mis son cœur et ça se sent !

Le level design est léché, c’est très joli et on ressent de la pression quand il le faut aussi bien que certaines touches d’humour. Malgré le côté Dark Fantasy, ce n’est pas plongé H24 dans le noir (et injouable).

La musique se laisse, elle aussi, savourer. Ce qui nous immerge un peu plus dans ce monde dangereux.

Le bestiaire est vraiment intéressant et les Horreurs (des boss de zone) sont totalement en harmonie avec l’environnement !

Image de Gord
On dit « s’il-vous-plaît » ! Namého !

Bon… Troisième bon point !

Malgré une forte sensation désagréable à cause de l’interface très peu ergonomique, et de la difficulté, qui laisse un arrière-goût assez amer. Les développeurs travaillent sur des patchs qui au fur et à mesure rendent le jeu vraiment plus agréable à jouer et même à prendre en main.

De bonnes idées, une envie de bien faire les choses… Gord mérite donc bien sa petite image ! En espérant, qu’ils continuent au travers de mises à jour gratuites de préférence.

Image de Gord
Dans la forêt sombre, personne ne vous entendra crier.

Gord était un jeu que j'attendais, car le trailer m'avait vendu du rêve… Finalement, à sa sortie, j'avais l'impression d'avoir un jeu en version bêta et cela m'a laissé un arrière-goût d'inachevé.

Néanmoins, on sent que les gens derrière ce jeu y mettent tout leur cœur et continue afin de "tenir les promesses" et j'ai envie de dire que c'est ce qui compte.

Je suis donc impatient de découvrir leurs prochaines idées sur un DLC, un autre titre… car des idées, ils en ont et elles sont vraiment différentes de ce qui se fait aujourd'hui globalement.

Pourquoi l’acheter ?
  • L'univers dark fantasy slave,
  • Une gestion des villlageois qui change et de très bonnes idées.
  • Des patchs sont en cours pour corriger...
Pourquoi l’oublier ?
  • Faible rejouabilité,
  • Trop punitif, pouvant ainsi ne pas donner envie de reprendre.
  • des soucis d'UI/UX ainsi que d'équilibrage.