Jeu vidéo / Dead Island 2

Date de sortie
2023
Développeur
Dambuster Studios
Éditeur
Deep Silver
Modes de jeu
-
Thème du jeu
First Person Shooter

Test de Dead Island 2 Haus

Haus constitue le premier contenu additionnel annoncé (sur deux) pour Dead Island 2. C’est toujours développé par Dambuster Studios et édité par Deep Silver. On nous promet de nouveaux lieux à découvrir ainsi que de nouvelles armes afin de parfaire notre génocide de zombies. Que vaut ce nouveau DLC ? Sera-t-il à même de plaire aux fans de Dead Island 2 ? Éléments d’explication est verdict ci-dessous.

Dead Island 2

Enfer et damnation, nous n’avions pas réalisé de test pour Dead Island 2 à sa sortie. Voici quelques lignes pour nous rattraper et pour faire une petite récap du titre de base.

On peut dire que le développement de Dead Island 2 a été long et tumultueux. Ce qui n’engendre pas à l’optimisme sur la qualité finale du jeu. Eh bien, ce n’est pas le cas du titre qui nous a bien plu.

Il faut dire que démembrer, décerveler et exploser des zombies, cela parle à notre âme de poète.

Et sur ce point, Dead Island 2 ne déçoit pas. C’est même un point majeur du titre. Car les combats au corps à corps sont légion. Ils sont bien maîtrisés, on ressent l’impact de nos différents coups. Et les démembrements, ma zette cela pète ! Ma référence du genre, revient à Killing Floor 2. Une merveille toujours pas égalée.

Avec Dead Island 2, le feeling est différent, car j’utilise plus d’armes à feu dans KF2. Là, c’est vraiment fendard sans (ou avec) jeu de mot. Des gerbes de sang, des membres qui volent = un vrai régal.

Le jeu se joue seul ou jusqu’à trois en coopération. On peut choisir entre différents personnages.

Il s’agit d’un FPS looter comme ses aînés. On ramasse et on peut améliorer différentes armes qui se cassent. On bénéficie également d’un ajout de compétences via un système de cartes. Bref, on reste dans un univers très connu pour les fans du genre et de la franchise.

Cela n’est pas le jeu de l’année, mais c’est certainement un très bon défouloir dans le genre.

Haus 

Ce premier DLC est incorporé au jeu de base. C’est-à-dire qu’il faudra avoir, un peu, avancé dans l’histoire principale pour pouvoir y accéder. On utilisera notre personnage et son attirail. Je préfère ce système à certains contenus qui se joue sur une carte à part de celle de base.

L’histoire est nouvelle. On va découvrir un cercle secret terriblement mortel d’un milliardaire luttant pour survivre au milieu de la Zombapocalypse. Il s’agit d’une secte bien tcharbée. Elle s’implante bien dans l’histoire de Dead Island 2.

Haus est le modèle d’un nouvel avenir, comme l’a prédit son chef Konstantin. Alors, ce n’est pas fou, mais l’histoire n’est pas bidon du tout. Je n’y accorde pas trop d’importance dans un jeu du style, mais cela se laisse parcourir agréablement. Il y a quelques passages rigolos et d’autres plus sanglants. C’est du même acabit que Dead Island 2.

Ce DLC se terminera en quatre/cinq heures. Mais avec la possibilité d’y jouer ou d’y rejouer en coopération, cela augmente sa rejouabilité. Il est inclus dans l’édition Gold. Mais il peut être acheté séparément pour 13 Euros environ. Le tout uniquement sur l’Epic Games Store pour le moment.

Le sang, c’est beau !

Graphiquement, ce n’est pas techniquement la tuerie du siècle. Mais, comme le jeu de base, la direction artistique est vraiment réussi. Je dirais même qu’elle est un cran au-dessus. On va parcourir divers décors très renfermés dans un manoir moyennement accueillant. C’est riche en détails et les effets de lumières sont bien gérés. Les couleurs sont chatoyantes avec des textures fines et détaillées.

J’ai beaucoup apprécié de déambuler dans cet univers torturé. On ressent une atmosphère sombre avec certains lieux, cette fois-ci mémorables.

On l’a souligné plus haut, mais le système de démembrements ainsi que les gerbes de sang sont réellement à la hauteur de ce que l’on attend pour un titre du genre. Ce DLC reprend le système du jeu de base et il constitue une vraie tuerie.

L’ambiance sonore n’est pas en reste, avec des bruitages qui font mouches et des musiques entraînantes. Cela collent bien à l’univers et cela permet de nous immerger pleinement dans ce monde torturé et sanglant. Même si le ton léger et comique est toujours de rigueur.

Le titre est bien optimisé. Si cela tournait bien avec le jeu de base, Haus ne vous demandera pas de ressources supplémentaires pour fonctionner correctement.

Un gameplay toujours fendard

Haus ne va pas révolutionner la roue. Ce n’est pas ce que l’on demande à un DLC de toute façon.

On va suivre un chemin cloisonné. Car on va déambuler quasiment uniquement dans un manoir. C’est, donc, un peu moins ouvert que le jeu de base. Mais ce n’est absolument pas dérangeant. On gambadera également dans une forêt particulière, un quartier malfaisant ainsi qu’un retour dans le cinéma. Ou tout du moins, un espace qui lui ressemble.

Il faut trancher dans le vif pour avancer, mais également résoudre diverses énigmes. Elles ne sont pas toutes évidentes de prime abord. Il n’y a pas beaucoup de missions secondaires.

Afin, de varier les plaisirs, on bénéficie de deux nouvelles armes. L’arbalète qui manquait à notre attirail. Elle est très puissante, on peut faire des headshots dévastateur avec elle. Par contre, elle se recharge lentement. Elle est nécessaire dans diverses zones pour pouvoir accéder à certains endroits afin de poursuivre notre route. Il y a différents skins et on peut, un peu, se prendre pour Daryl Dixon de The Walking Dead par moments. On a par ailleurs, une nouvelle hache qui fait de lourds dégâts de feu. Miam du bacon de zombies !

J’ai bien aimé cette aventure. Les combats de boss ne sont pas les plus amusants, mais pour le reste cela vaut vraiment le coup. Si vous avez aimé le jeu de base, il n’y a pas de raisons de ne pas apprécier ce premier DLC qui fait clairement le job.

Pourquoi l’acheter ?
  • Direction artistique
  • Ambiance sanglante et loufoque
  • Système de démembrements
  • L'arbalète est chouette
  • En solo ou en coop
Pourquoi l’oublier ?
  • Je n'ai pas aimé Dead island 2